Historique

Une équipe de théâtreux lance la troupe en 1997. Durant son parcours, elle intègre les registres de l’ASTAV (Association des sociétés du théâtre amateur valaisan) ainsi que de la FSSTA ( Fédération suisse des sociétés théâtrales d’amateurs).

Chaque année, un spectacle voit le jour, dans l’humour, le drame ou la comédie. Actuellement, la troupe se compose de 35 actrices et acteurs, décorateurs, maquilleuses, costumières, techniciens, etc.

Le comité est composé de trois personnes : Anouchka Crettenand, présidente ; Gisèle Margelisch, secrétaire ; Valérie Arlettaz, caissière. La technique de la Dino troupe est assurée par Bruno Gay des Combes et Vincent Mingard.

Dès 2003, elle a la chance de pouvoir disposer d’une ancienne chapelle anglaise désaffectée au centre de Finhaut. Ce fut le début d’une grande aventure, par la remise en état des lieux, la construction d’une scène et d’un bar, la récupération d’éléments scéniques, etc… Il a fallu beaucoup d’énergie, de sueur et de temps pour permettre de donner vie à ce nouveau lieu théâtral de Finhaut, lieu qui a vu naître son premier spectacle musical en 2004 avec « Le Banc ».

Ce sont donc 14 spectacles, touchant à de nombreux genres, qui ont vu le jour en 15 ans. La mise en scène est fréquemment confiée à des professionnels. Certaines de ces pièces ont été présentées en tournée.

La Dino Troupe a également beaucoup de plaisir à organiser des échanges avec d’autres troupes de théâtre grâce aux cours organisés à Finhaut par l’ASTAV.

Historique des spectacles

  • 2016 – Les hommes préfèrent mentir

    Comment un homme annonce à sa femme qu’il ne veut plus être en couple avec elle parce que sa maîtresse, enceinte de six mois, exige qu’il se mette en ménage avec elle ?
    Comment un homosexuel introverti annonce à sa femme qu’il a toujours un penchant pour les hommes ?
    Comment un profiteur se réconcilie avec la fille à papa qu’il a épousé très rapidement après avoir perdu tout son argent et une partie de celui de son beau-père ?

  • 2015 – Le Squat

    « De nos jours, dans le 16e arrondissement de Paris, un appartement bourgeois est squatté depuis peu par un jeune couple marginal, Samir et Natacha. Personne ne s’est aperçu de leur présence dans l’appartement inoccupé puisqu’ils vivent dans la chambre de bonne, grâce à la complicité de Manuel, le fils de la concierge Teresa Da Silva. Ils se croient tranquilles jusqu’au mois de mai. Mais les propriétaires, les sœurs Figeac, Jeanne et Maryvonne, débarquent sans crier gare et les découvrent. L’intervention de Jeanne, pour une fois ferme et décidée, débouche sur une cohabitation forcée, fixée initialement à deux semaines. Comment ces deux mondes vont-ils se supporter ? »

  • 2012 – J’AIME BEAUCOUP CE QUE VOUS FAITES

    De Carole Greep – Mise en scène de Léonard Arlettaz.
    Pierre et Marie sont en route pour rendre visite à leurs amis, Charles et Carole, retirés à la campagne depuis six mois. Sur le chemin, ils s’adonnent à leur sport favori : La langue de vipère …. et sa syntaxe hypocrite. Ils n’y vont pas de main morte sur leurs hôtes. Petit détail gênant, le portable de Pierre, mal verrouillé, appelle malencontreusement leurs hôtes qui, en direct, entendent tout ce que leurs meilleurs amis pensent d’eux. Choqués et très remontés, ils vont s’amuser un peu avec eux avant la peine de mort… Un petit week-end de massacre entre amis.

  • 2011 – BLANC

    D’Emmanuelle Marie – Mise en scène de Giorgio Brasey.
    Deux soeurs se retrouvent pour veiller leur mère mourante. Blanc raconte ce moment précis de la vie de ces deux femmes ; et à partir de ce moment-là, c’est de ces deux femmes que parle Blanc.
    L’action dramatique de Blanc tient ainsi en un verbe : parler.
    Parler, mais pour dire quoi . . .

  • 2010  – Toc Toc

    De Laurent Baffie – Mise en scène de Léonard Arlettaz.
    Toc Toc est une pièce sur les Troubles Obsessionnels Compulsifs, problèmes psychologiques et nerveux qui se traduisent par des manies (répéter toujours deux fois la même chose, avoir l’obsession des symétries, vérifier et revérifier tout ce que l’on fait )…

  • 2009

    Pause de la troupe, pas de spectacle.

  • 2008 – Les Colocs à terre

    Quelques années après . . . – Mise en scène de Léonard Arlettaz

  • 2007 – La séparation des Races

    Mise en scène de Bernard Vouilloz
    A l’occasion du 60e anniversaire de la mort de Charles-Ferdinand Ramuz, un grand spectacle en plein air adapté du roman. La Séparation des Races a été joué sur les hauts de Finhaut (au They).
    En parallèle, une exposition intitulée « Hommage à Charles-Ferdinand Ramuz », célèbre écrivain vaudois, a été montée à la Galerie Victoria de Finhaut.

  • 2006 – Les Co-loc’s

    Mise en scène par Léonard Arlettaz
    Ecriture libre
    « Trois joyeuses célibataires de quarante ans, un peu égratignées par la vie, co-habitent et rêvent pour oublier les affres de leur coeur en jachère, jusqu’au jour où débarque Fabio… Bel étalon de 27 ans qui va vite devenir la proie d’un frénétique safari ».

  • 2005 – Entre deux portes

    Théâtre musical écrit et mis en scène par André Lozouet

  • 2004 – Le banc

    Théâtre musical écrit et mis en scène par André Lozouet
    Histoire d’amour dans un jardin fleuri.

  • 2003 – Guillaume le Fou

    De F. Chavanne – Mise en scène de Giorgio Brasey
    Spectacle joué en plein air avec le soutien Culture Mobile.
    Drame historique, un clin d’oeil à Guillaume Tell.

  • 2002 – Peep-show dans les Alpes

    De Markus Köbli – Mise en scène de Chantal Lugon
    L’évolution helvétique d’une famille paysanne vue au travers de ses fenêtres par un car de japonais.

  • 2001 – Méli-mélo théâtreux – 4 saynètes

    Mise en scène de Bernard Sartoretti

  • 2000 – Le dindon

    De Georges Feydeau – Mise en scène de Dominique Chappex

  • 1998 – La perruche et le poulet

    De Robert Thomas – Mise en scène de Dominique Chappex